Les textes et les photos proviennent du site web de la Municipalité d’Itanos, http://www.itanos.gr

Palaikastro est situé 18 km à l’est de la ville de Sitia. En termes d’administration, il appartient à la préfecture de Lassithi. Il est la capitale de la Municipalité d’Itanos ayant une population de 1300 habitants. Dans la région de Palaikastro, il y a des monuments archéologiques et historiques, dont le plus important est ceci de la cité antique de Itanos.
Le site archéologique de l’antique Itanos

C’était une ville ancienne, grande et puissante à l’est de la Crète. Elle était à 1 km distance de la Palmeraie de Vai. Elle a été fondée l’époque préhistorique. Il se croit qu’elle a été nommée de Phoinix ou de Kouritis Itanos. La première attestation historique concernant Itanos se donne par Hérodote. D’après lui, Itanos se considère comme la patrie de Korovios qui pêchait de la pourpre. Cette personne, pendant une période de sécheresse à l’île de Théra (Santorini), a mené les Théréens à Libye où ils fondèrent la colonie de Cyrène (631 av. J.-C.) Pendant les temps historiques, Itanos était autonome et pour longtemps elle dominait sur Dragmos, Ampelos et Grammio, sur les îles Dionissades, Elasa, et Koufonissi (Lefki), de même que sur le sanctuaire de Jupiter Diktaios (c’est-à-dire de la Montagne Dikti), qui était une source principale de revenus. L’inscription importante “L’arbitrage de Magnesia” (c’est-à-dire de la Cour du Tribunal de Magnesia) gravée sur une plaque de pierre qui est incorporée sur le mur de l’entrée de l’église central (catholicon) du Monastère de Toplou est en faveur de Itaniens en ce qui concerne la contestation de Lefki par les habitants de Iérapytna. Itanos fut un grand port de transit particulièrement vers l’Orient. À la période classique la cité se trouve à son point culminant, comme il est désigné par les édifices, les sanctuaires [dédiés à Esculape (Asclépios), à Fortune, à Athéna), les pièces de monnaie en argent qu’elle avait frappée et qui sont chefs-d’oeuvre. Les inscriptions trouvées par de fouilles en Itanos sont également importantes.


Durante la période hellénistique, Itanos s’était engagée aux mêlées contre les cités voisines Praissos et Iérapytna, et par l’aide militaire de Ptolémées d’Égypte elle était parvenue à leur faire face, en évitant la sujétion politique. À partir de l’époque romaine, on trouve Itanos au rang des premières cités crétoises, elle participe à la confédération crétoise, et frappe de son propre monnaie. Il en va de même jusqu’aux premières années de l’époque protobyzantine, comme nous montrent les vestiges d’églises grandes et riches. Selon quelques indications, la cité s’était peuplée pendant la période de l’occupation vénitienne. L’archéologue Halbherr était le premier qui a identifié le site de l’antique Itanos. Bursian, Demargne et l’École Française d’Archéologie ont aussi mené d’enquêtes. Aujourd’hui, les enquêtes se continuent par l’Institut d’Études Méditerranées. Les trouvailles comprennent de nombreuses inscriptions, de la monnaie, des pots, des boucles d’oréilles en or e.tc. Selon une tradition historique, durant le 17e siècle, les habitants d’Itanos furent repoussés de leurs maisons, et alors ils fondèrent Sitanos. De nos jours, dans le site archéologique on peut rencontrer des maisons récemment construites, qui, sont habitées en été. La visite à l’antique Itanos où l’on peut voir des antiquités diachroniques importantes, des acropoles, de vestige des bâtiments minoens et des sanctuaires, des inscriptions, et surtout le séduisant environnement naturel vous offrent une expérience unique.