À Kato Zakros se trouvent les ruines de  Zakros, d’une ville antique minoenne, qui de nos jours représentent un site de valeur archéologique importante.  Il est considéré que Zakros fut un des quatre centres administratifs principaux des Minoetes, tandisque son port protégé  et son emplacement stratégique l’ont rendue à centre commercial important en ce qui concerne le commerce vers l’Occident.
Le palais de Zakros prévalait dans la ville ancienne. Il a été construit en 1900 av. J-C approximativement, reconstruit en 1600 av. J-C et détruit en 1450 av. J-C avec les centres principaux restants de la civilisation minoenne. Aujourd’hui les ruines du Palais sont visibles et visitées, en rendant Zakros une destination touristique populaire.Zakros Palais Minoen
Au milieu de 19ème siècle, l’amiral anglais Th. Spratt mentionne à son livre “Travels in Crete” qu’il a vu les ruines à la région, alors que à la fin du même siècle les archéologues italiens F. Halbherr et L. Mariani et l’anglais A.Evans ont fait le pilote de petite échelle enquête dans la région. En 1901, les premières fouilles systématiques ont été faites par la faculté d’archéologie anglaise dirigée  par D.G. Hogarth, qui a fouillé deux maisons qui, malheureusement, ont été détruites pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Hogarth se rapprocha de limites du palais sans qu’il ait pu le révéler.
En 1961, un résidant a donné  quelques bijoux en or comme “cadeau” à un docteur nommé Giamalakis. À la fois des travaux de configuration à la région ont mis en lumière des blocks de pierre et de l’épée. Les deux faits ont mené l’archéologue Nikos Platonas à commencer des fouilles financées par les américains L. et H. Pomerance, qui conclurent à la révélation du palais et de la ville autour de celui-ci.
Plus de 30 ans de fouilles à 25,000 mètres carrés ont mis en lumière une ville minoenne surpeuplée, un réseau routier bien développé, la construction des blocks, et un palais du niveau de ceux de Malia, Phaistos  et Knossos.
Les découverts de Zakros sont dans le Musée Archéologique de Héraklion, alors que certains d’entre eux s’exposent dans les Musées de Sitia et Agios Nikolaos.  Dans le Musée de Sitia, des pots géants, de nombreux vases et ustensiles de poteries décorés, une jarre (pithos) de décoration en couleur et des tailles miniatures s’exposent. L’étalage 16 comprend un ensemble merveilleux de plaques de l’écriture linéaire A, qui tiennent de la Trésorerie  du palais.


Ce qui caractérise le Palais de Zakros est la richesse et la qualité des découvertes mises en lumière par des fouilles. Un grand nombre des vases importants, dont quelques-uns appartenant à la catégorie de rhyton, (c’est-à-dire des vases de libation) sont uniques. Un de ces vases, unique de tous points, parce que au-delà des autres il représente en détail un Sanctuaire Maximale, en nous donnant virtuellement pour la première fois une “description”  d’un temple minoenne. C’est le même vase qui nous désigne avec précision son histoire riche en événements de la manière selon laquelle ses morceaux ont été découverts, comme décrit Paul Faure dans son livre La vie quotidienne en Crète au temps de Minos 1500 av. J-C.
Le palais de Zakros est le 4ème plus grand de la Crète minoenne. Il avait été construit à un site stratégique, en matière de la crique protégée et assurée qui l’entourait : Il était le centre d’échanges commerciaux entre Crète et les pays de l’Est, selon les témoignages des découvertes (des défenses d’éléphants, de la porcelaine, de cuivre e.tc.) Le palais a constitué le centre de l’administration, de la religion et du commerce.
Cherchant le cimetière de la ville, l’archéologue Nikos Platonas a été conduit à la gorge voisine qui lie Zakros avec Kato Zakros. C’était là où il a découvert des sépultures en petites grottes, dans les parois latérales de la gorge, c’est pourquoi il l’a nommée “la Gorge des Morts”.

Kato Zakros, Palais minoen, archéologie,Séjour en Crète de l’est, Histoire de Zakros minoenne, Trouvailles dans le Palais minoen